Accueil > Environnement- Santé publique > Réserves naturelles > Marais de Tasdon

Marais de Tasdon

Le marais encore humide représente dans son ensemble environ 55 hectares où 18,6 sont strictement protégés par la loi en tant que  « Réserve Naturelle Régionale » (décret préfectoral du 22 mars 1996).

Autrefois maritime, puis arrière littoral le développement  humain (poldérisation, urbanisation…) l’a peu à peu éloigné du rivage océanique.

Lors de l’abandon de son dernier usage (pâturage), le marais à vocation salicole depuis des 10aines de siècles s’est progressivement végétalisé.

Structuré en une succession de bosses et de bassins étroitement connectés le marais abrite une mosaïque de milieux naturels tant à caractères humides doux à salés qu’extrêmement secs. Ainsi, sur les bosses au relief élevé se présentent des pelouses calcicoles, des prairies rudéralisées, des prairies de fauches, des haies de Tamaris, des fourrés de prunellier épineux, des bois de frênes…

Sur les zones basses (bassins, fossés, dépressions) la variabilité du gradient de salinité et des hauteurs d’eau présentent une lagune salée, des scirpaies maritimes, des roselières à carex ou à roseaux, des eaux douces à lentilles …

Futurs aménagements de Tasdon :

 

Sentier d’ouverture au public sur la partie aytrésienne du marais.
Corridor biologique d’axe ouest-est.
Entretien raisonné de l’ensemble du marais (fauche et / ou pâturage).

© La Rochelle 2008