La Rochelle - le journal - octobre 2011 27

Villeneuve-les-Salines / La passerelle ne passe plus Quand un ouvrage ne sert plus, autant en finir. C’est ce qui est tout simplement advenu de la passerelle qui, depuis l’édification du quartier de Villeneuve-les Salines, enjambait l’avenue du 14 Juillet pour permettre aux résidents des immeubles de cheminer en toute sécurité vers la surface commerciale située de l’autre côté. La déconstruction du supermarché, voici une vingtaine d’années, a laissé la passerelle à l’abandon, sans passants. Inutile et pas vraiment esthétique dans le paysage urbain local qui appelle toujours plus d’harmonie au bénéfice de ses habitants, elle a été détruite fin août. n

Centre-ville / Parking St-Nicolas : transparence et sécurité Le parking souterrain Saint-Nicolas a été livré absolument conforme en tout point à toutes les normes en vigueur. Mais il est parfois difficile de prévenir un geste désespéré. Aussi la Ville a-t-elle décidé d’aller plus loin que la règle en matière de sécurité autour du puits central. Courant septembre, les protections de celui-ci ont été retirées et remplacées par des parois vitrées de deux mètres de hauteur tandis que les bancs situés autour ont été légèrement reculés. Au mois d’octobre, les mêmes mesures de protection ont été appliquées aux puits de rampes circulaires, ici avec des parois de verre à facettes. n

Centre-ville / Propriétaires bailleurs : profitez du PIG L’insalubrité des logements recule au fur et à mesure qu’avance le Programme d’Intérêt Général (PIG). 105 habitations du centre ancien ont été rénovées avec une enveloppe moyenne de 25 000 € par dossier de propriétaires. L’opération se poursuit et de nouvelles aides financières sont mises en place par la Ville et l’ANAH. La rénovation du locatif privé passe par une enveloppe importante de subventions, ouverte jusqu’au 31 décembre 2012. Il est temps d’en profiter! Et, tout en valorisant son capital foncier, de louer des logements de qualité. Les artisans s’y retrouvent aussi: la Ville et l’ANAH ont injecté 2,5M€ dans la réhabilitation, développant un marché de travaux de 10M€. n Rens. service Urbanisme et Espace Urbain, Carine De Naurois, 05 46 51 14 89 Habitat et Développement, Rafaële Le Bourhis, 06 12 71 61 05

Textes : Elian Monteiro Da Silva - Photos : Julien Chauvet / Ville en chantiers Centre-ville / La girouette revient aux vents de LR Ayant perdu le nord, une girouette rochelaise se trouvait dans une boutique d’antiquaire à Bordeaux. Le hasard y guidant les pas d’une personnalité bien connue sur la place locale, cet homme fut interpellé par l’étiquette : « Ancienne girouette de l’église Saint-Nicolas ». Il paya le prix et s’en revint chez lui en faire don à la Ville (en échange de l’anonymat ici respecté). C’était en 2010. Depuis, la girouette d’acier (fin XVIe) et son coq de plomb ont été restaurés au centre technique municipal et munis d’un mât en fibre de verre - la foudre ne passera pas par là ! La mairie a réglé une convention avec la copropriété de l’église de la place de la Motte-Rouge. Avant l’hiver, son faîte retrouvera le coq déboussolé, enfin recalé sur les points cardinaux de La Rochelle. n

Beauregard / Après la clé de voiture, la clé de l’appart’ La marque à chevrons ayant déménagé, l’ancien garage Citroën situé boulevard de Cognehors dégage de nouvelles perspectives en matière de logement. Plusieurs opérateurs sont positionnés et si l’on ignore encore par qui, on sait comment sera menée cette opération sur laquelle la Ville porte son regard. Le bâtiment se trouve en effet dans la Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager, entre deux maisons individuelles d’intérêt architectural. Le porteur de projet devra donc trouver les astuces pour s’intégrer à ses voisines sans les écraser. Pour cela, il élèvera un R+3 maximum dans le profil de la rue. Ici, l’intégration architecturale sera conjuguée à mixité sociale, cette construction prévoyant 25% de logements sociaux. n

Petit-marseille / Compagnons : un chef d’œuvre d’hébergement À l’étroit dans leurs locaux du Petit-Marseille, les Compagnons du Devoir seront bientôt plus confortablement relogés sur la Butte-Dufour à Villeneuve-les-Salines, rue de Méricourt. Leur Association Ouvrière a pour cela délégué la maîtrise d’ouvrage à l’Office Public de l’Habitat de la CdA qui, en concertation, élèvera un bâtiment de conception résolument contemporaine, dans l’écriture architecturale comme dans le traitement technique (Bâtiment Basse Consommation). Cette nouvelle « maison » permettra d’accueillir soixante-dix garçons et filles en formation et sur le Tour de France en privilégiant l’hébergement individuel. Au-delà des chambres, de la cafétéria et des salles de cours, l’accueil du public sera parmi les objectifs d’ouverture des Compagnons. n© G

D V 

A rc

hi te

ct es

 u rb

an is

te s 

A ss

oc ié

s